AGORA

Il est essentiel de pouvoir accéder à des connaissances actuelles et utiles pour assurer la qualité de la formation et de la recherche. Toutefois, les centres de recherche, les institutions universitaires, les éditeurs, les organismes publics, les programmes de développement et les organisations nationales et internationales des pays à faible revenu pâtissent depuis longtemps d’un manque d’accès à la littérature scientifique récente, laquelle est essentielle pour approfondir les études, découvrir des éléments probants, mettre en commun des conclusions, enseigner, pratiquer et mettre en place des politiques publiques. 

AGORA, par l’intermédiaire de Research4Life, donne accès à 100 000 revues et ouvrages de premier plan dans les domaines de la santé, de l’agriculture, de l’environnement et des sciences appliquées. Plus de 9 000 institutions dans plus de 120 pays à revenu faible ou intermédiaire bénéficient d’un accès gratuit ou à faible coût à AGORA,

Les institutions éligibles, dont le personnel et les étudiants peuvent accéder aux revues, sont: les universités et les écoles supérieures, les instituts de recherche, les centres de vulgarisation agricoles, les services de l’administration publique et les bibliothèques. Les organisations internationales ne sont pas éligibles. Les conditions d’éligibilité dépendent principalement de facteurs liés à la richesse du pays, à savoir si le pays fait partie du groupe A ou du groupe B. Les pays du groupe A peuvent accéder gratuitement au contenu de Research4Life. Les institutions d’un pays, d’une région ou d’un territoire du groupe B (accès à bas coût) doivent payer 1 500 USD par institution et par année civile (de janvier à décembre) pour accéder à Research4Life. 

Parmi les partenaires, on trouve plus de 150 éditeurs mondiaux de publications scientifiques de premier plan, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la FAO, le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), l’Organisation internationale du Travail (OIT), les bibliothèques des universités Cornell et Yale, l’Association internationale des éditeurs scientifiques, techniques et médicaux (STM) et d’autres partenaires techniques.

La plupart des éditeurs de revues scientifiques de premier plan du monde entier participent aux programmes et l’on estime à plus de 30 millions d’USD la valeur totale de l’accès aux cinq collections pour l’ensemble des institutions inscrites – auparavant, ces ressources étaient réservées principalement aux institutions qui étaient en mesure de payer.